all-black
Accueil => Le blog

Auckland, again.. posté le 05/06/2010 à 23h45m21s

Bon j'ai pas écris depuis un moment parce que je ne fait rien (ou presque).

Je suis entrain d’essayer de vendre Daisy et pour cela je suis à Auckland. Ca fait une semaine que je suis la et ca ne marche pas du tout. Je pense que je vais finir par brader l'engin et perdre tout un tas de sous, mais au moins ca me permettras de faire autre chose que de passer mes journées à attendre un appel qui ne viens presque jamais.

Du coup en uns semaine, les faits marquants sont assez minces. Je suis dans une auberge de jeunesse toute pourrie, qui n'a que deux avantages (mais essentiel pour moi actuellement) qui sont l'internet gratuit et illimité et un parking gratuit. A part ça, c'est tenu par des chinois du il y a presque que des chinois (pour exemple, je suis dans la salle commune il y a moi, un polonais et sept chinois). Il fait froid parce que ils mettent pas le chauffage, ce qui a aussi pour effet que c'est super humide. Et encore je dit humide maintenant que j'ai changé de chambre parce que avant c'était mouillé, toutes mes affaires à l’intérieur de ma valise étaient mouillées. Je viens de me faire manger mon pain par une sourie dans la chambre. C'est a 1h30 de marche du centre. Et pour couronner le tout c'est pas un brin conviviale.

Autrement j'ai un autre problème que la vente du van c'est "mais qu'est ce que je vais faire de ma valise". Comme je voulais à la fois pouvoir m'habiller pour tous les jours (ou cueillir des kiwis, ça marche aussi), faire de la montagne et bosser en tant qu'ingé, j'ai des bagages énormes, proche de 30kg. Or maintenant que j'ai plus de van (enfin bientôt je l’espère) je vais devoir prendre l'avion et c'est du 20kg max. du coup je m’interroge... La je vais recevoir un devis pour envoyer une valise en France.

Pour ce qui est des points positifs de la semaine.... bon ok, le point positif de la semaine c'est que aujourd'hui je suis allé a la salle d'escalade. bon c'était pas vraiment la joie mais c'est un peut normal ca fait plus de 4 mois que j'ai pas touché une prise.

A si quand même j'ai un deuxième point positif, pour la première fois j'ai utilisé le mot "even" dans une conversation... grâce à Rodolphe le Belge qui m'a expliqué ce que ca veut dire. Parce que aucun anglophone n'avait réussit a m'expliquer.


voila


3 commentaires

kiwi bird. posté le 29/05/2010 à 22h36m38s

Me voila reparti vers de nouvelles aventures. J'ai décidé d'aller voir les arbres géants mythiques et sacrés chez les maoris. Pour cela il faut se rendre a un endroit bien particulier parce que il n'en reste que très peu. Du coup j'ai pris le chemin apparemment le plus court... mais comme je suis mon propre copilote, il y a personne pour donner une contre opinion!
Je me suis retrouver sur une route de gravier avec tout un tas d'intersections sons panneaux. Ce qui m'a conduit a un cahot (hum un endroit avec pleins de cailloux quoi) le long d'une rivière (photos dans l'album far north). Ce qui était fort sympathique mais pas du tout au programme de ma journée. Bon après maintes déambulations dans ce dédale gravillonneux, j'ai fini par retrouver mon chemin et les arbres géants qui ne valaient finalement pas le détour.

Pour finir la journée correctement, je me suis rendu à Opito bay, dans une "kiwi zone" c'est a dire une zone ou il y a des tas de kiwis bird. Et entre 22h et minuit et demis j'ai utiliser toutes les techniques de planques que j'ai apprises dans "chuck" pour traquer cette petite boule de poils et enfin voir un kiwi en liberté. mais rien n'y a fait, je n'ai fait qu'entendre le petit crie de l'animal et a deux reprise l'entendre détallé dans la forêt trop dense pour tenter de le filer. Je suis donc rentrer bredouille. Pour me consoler, j'ai dessiner un kiwi bird a l'aide de mes kiwis fruits bizarres.

Ensuite, j'ai pris la dirrection d'Auckland pour aller vendre Daisy au plus offrant. Sur le trajet j'ai suivit une "bluebird" grise pendant au moins 70km, ce qui m'a rappelé de très très anciens souvenirs.


11 commentaires

On the road again.. posté le 28/05/2010 à 11h39m57s

Et voila, c'est fini les kiwis!
C'est avec une pointe de tristesse que je quitte les collègues pickers.

bon au final les kiwi c'est pas l'eldorado. En 7 semaines de travail acharné, j'ai réussit a économiser la bagatelle de 100$ (même si la dernière paye devrais augmenter un peut le total), ce qui est pour le moins ridicule.
Après les 18h de travail dimanche, j'ai fait l'inverse lundi en travaillant de 18h a 3h30 du mat et en commençant le boulot à 8h30 le mardi. du coup les derniers jours ont été mouvementés.
Puis pour finir, ma dernière journée de kiwi picking a été plutôt sympathique, Lena la manager a cuisiné un gâteaux chocolat/crème pour mon départ qu'on a tous partagé a midi. On a ensuite cueillit au centre de recherche sur des kiwis dont les recherches sont un échec, ils avaient donc des formes étranges (photos a venir).
Ensuite on a fait une blague a Lena, je me suis mis dans la benne avec mon sac sur la tête et les autres m'ont recouvert de kiwis. Quand Lena est arrivé et a demandé a qui est ce sac j'ai surgit des kiwis tel une loutre surgit de la rivière.
L'éclate quoi.

Bon Je suis donc "on the road again" avant de vendre la Daisy prochainement, j'en profite une toute dernière fois. Je suis allé hier au cap Reinga qui est tout tout au nord de la nouvelle Zélande. C'est donc ici que se rencontre la mer de tasman à l'ouest et l'océan pacifique à l'est et ca fait du grabuge. de la on peut vraiment vraiment sentir la toute puissance de la mer c'est impressionnant. (la photo est prise au cap reinga)

Ensuite je suis allé me trouvé un emplacement pour passer la nuit. j'ai finalement atterri sur "90 miles beach" qui est une plage de non pas 90 miles mais 90km sur la cote ouest à partir du cap.

Au réveil, lavée de soleil sur la foret et plage a perte de vue des deux cotés. Il est possible d'emprunter la plage en guise de route sur les 90km. on peut le faire en 4*4 aventure ou par ses propres moyens. Le problème c'est que ils disent:
"4*4 conseillé, vérifiez bien l'horaire des marées, n'y aller pas seul dans la voiture, soyez sur d'avoir assez d'essence."
moi je remplissez aucun des critères! du coup j'ai quand même fait 3 ou 4 km sur la plage pour voir comment ca fait et puis j'ai rebroussé chemin. c'est vraiment marrant, je me suis pris pour un pilote du Dakar. Dommage, mon appareil photo n'avait plus de batterie.

Me voila donc dans une bibliotheque affin de recharger mes batterie et de vous écrire cette news. Je vais maintenant me diriger vers le sud pour voir les arbres géants.

a la prochaine.


8 commentaires

Pas encore fini les kiwis!. posté le 24/05/2010 à 14h46m52s

Et voila, contre toutes attentes j'ai encore quelques histoires de kiwis!!


Pour commencer, je vous ai parlé de le machine que je suis devenu mais du coup je me suis dit que mes statistiques de 22000 kiwis a la journée ne devaient plus tenir la route! Du coup j'ai re-conter, pour une journée relativement courte parce qu'on a commencer à 10h du matin pour finir a 17h30 (soit 7h de boulot) et bien j'ai cueillit plus de 50000 kiwis. Tout ca pour être payé environ 75$ soit une 40aines d'euros, ce qui nous donne 0,08 centimes par kiwis. J'ai aussi eu l'information par une de mes deux grands meres favorites que un kiwi coûte en se moment 20 centimes soit un facteur 250!

Bon voila pour les nouvelles statistiques! Hier on était dimanche, jour que l'on utilise usuellement pour faire une pose bine méritée. Et bien moi a la place j'ai fait le chinois.

-- Interlude -- sociologique: quand je dit que j'ai fait le chinois je sous entend j'ai travailler comme un forcat. Ce qui ne se vérifie pas du tout avec les chinois et autres asiatiques présents ici qui sont plutot du genre a pas trop vouloir en faire. Ce qui doit aisément s'expliquer par le fait que les chinois qui peuvent se permettre de voyager sont sans doutes pas les plus pauvres et donc pas ce qui bossent comme des forçats. -- fin de l'interlude --

Comme un chinois de chine donc, J'ai commencé ma journée de travail à 9h du matin sous les actinidias pour la finir à 3h30 du matin lundi en sortant de la "packhouse" (de l'endroit ou on empacte les kiwis quoi). J'ai donc travaillé 18h30 un dimanche avec en tout et pour tout 2 fois 30 minutes pour manger et 4 fois 15 minutes de pauses. Moi je trouve que c'est une bonne perf!

Petite photo de l'interieur d'une nouvelle espece de kiwi fruit rouge qui sera probablement commercialisé prochainement.

Et si il vous viens l'idée d'acheter des kiwis, regardez si ils ont l'autocollant Zesta news zealand peut être que c'est moi qui l'ai cueillit.


2 commentaires

Kiwi machine. posté le 20/05/2010 à 12h22m17s

Voila quelques temps que l'activité sur mon blog est en déclin et je m'en excuse. Mais a ma décharge, je suis toujours dans les kiwis et a force je n'ai plus grand chose à dire. Mais la saison des kiwis touche à sa fin et je vais bientôt m'envoler vers d'autres cieux.

Mais en attendant, voila encore quelques histoires de kiwis. Cela fait maintenant une dizaines de jours que nous avons quitter le gold kiwi pour le plus traditionnel (du moins en Europe) kiwi vert. Comme le kiwi vert est beaucoup plus solide, on doit être beaucoup plus rapide, ce qui met en avant les aptitudes de chacun. Et je peut le dire sans trop me tromper, après un moi et demis dans le "kiwi picking", je figure certainement dans le top dix des meilleurs pickeur (cueilleur quoi) de tous les temps (enfin pas loin). Je suis maintenant une "kiwi machine"!
Mais qu'est ce qu'une kiwi machine me direz vous. Je vais vous expliquer.

KIWI MACHINE


pour être une kiwi machine, il faut développer certaines aptitudes en voila une liste plutôt exhaustive:
  • Pour commencer, il faut se servir simultanément de ses deux mains. Pour cela, il faut anticiper, c'est à dire regarder ce qu'on va cueillir avec la main droite pendant que la main gauche est en action et vice versa.
  • Ensuite il faut être capable de ramasser 3 kiwis dans la même main, pour cela deux techniques possible (selon la disposition des fruits):
    • Cueillir les trois kiwis les un après les autres (donc en trois temps) puis tout poser dans le sac.
    • .
    • Mais la technique ultime se passe en deux temps, il faut prendre un kiwi et le placer idéalement de façon a pouvoir prendre simultanément deux autres kiwis puis tout poser dans le sac
  • Il faut aussi optimiser ses déplacements jusqu'au tracteur tout en évitant les nombreux pièges tel que les branches cachés derrière les feuilles, les bout de bois au sol et les tuyaux d'arrosage automatique.
  • Une fois arrivé au tracteur il faut avoir le bonne vitesse pour, d'un léger bon déclencher par les mollets (et pas par les cuisses sous peine de faire tomber des kiwis du sac), monter sur le petite marche qui permet de vider son sac. Et tout ca en évitant encore une fois les branches cachés derrière les feuilles.
  • Il y a aussi le problème des tiges qui de temps en temps restent sur le kiwi. Un pickeur amateur regardera chaque kiwi individuellement pour vérifier qu'il n'y a pas de tige. Un pickeur chevronné, lui, regardera l'arbre pour vérifier que la tige y est toujours. Mais une kiwi machine est capable de savoir si une tige est sur le kiwi ou sur l'arbre avec le son que fait le kiwi en se décrochant. Ce qui permet de décrocher la tige d'une seul main (avec le pouce) et d'anticiper du regard le prochain mouvement.

Voila, je suis maintenant capable de faire tout ca et de parler anglais en même temps. HEhehe (gloussement de satisfaction légèrement étouffé car je suis quand même dans une bibliothèque)

Voila, quoi d'autre...
Hier en cueillant un kiwi, un énorme rat (de la taille d'une vache, au moins) a déguerpit juste au dessus de ma tête.
La danse de la pluie fonctionne définitivement. Je l'ai encore exécutée il y a quelques jours à la fin d'une fiesta et il a plut suffisamment pour que le lendemain soit "off". Puis avant hier, a midi mon équipe m'a défié. j'ai donc réalisé une magnifique danse de la pluie et, alors que le temps était simplement nuageux mais pas plus menaçant que ca, il a plut toute l'après midi. Magique cette danse.
Sinon on trouve quelques fois des kiwis étranges, je vous montrerez ca en photo, ca vaut le détour.

J'ai quelques photos sympathiques à ajouter à l'album "kerikeri", je le ferais sous peu. puis j'en mettrais aussi une en dessous, la j'ai oublié moins appareil photo.


A la prochaine.

Voila, photo de mon nouveau style mousquetaire avec le plus gros kiwi du monde et le kiwi requin!


5 commentaires

Kiwis toujours. posté le 09/05/2010 à 11h28m45s

Bon voila un moment que je n'ai pas donné de nouvelles:
alors pour commencer, histoire de kiwis encore. Depuis un moi que je suis à kerikeri, je n'avait ramassé que des kiwis gold. Nous en France on a surtout des kiwis verts dans les super marché, peut être chez le primeur il est possible de trouver des gold. Ils sont a priori bien meilleurs, la peau est plus fine et plutôt or que marron, ils sont moins ronds que les verts (plus la forme d'un ballon de rugby comme par hasard). Mais le gros problème c'est qu'ils sont infiniment plus fragiles, le moindre choc les rends invendables.
Mais vendredi pour la première fois on a cueillit des kiwis verts. Alors la c'est plus physique, on peut y aller violemment et balancer les kiwis dans le sac. du coup il faut aller a fond la caisse et ca laisse moins la place à la conversation. Mais la au moins ca fait travailler les épaules. Et puis vendredi j'ai trouvé le plus gros kiwi de l'histoire, un véritable kiwi garou.


Kiwis toujours mais indirectement cette fois. Depuis que je vous ai présenté mon équipe, ca a bien bien bien écoulé. Maintenant il y a trois filles (on en a même compter quatre à un moment).
Je suis désormais le seul francophone (il y en a un autre a l'auberge de jeunesse mais tous les autres sont partis, ce qui est dommage parce que ils étaient fort sympathiques mais qui est bien pour mon anglais). Donc à part moi, il y a jonny l'irlandais, Ash et chaune les anglais, Sebastian le chilien, chi han et une nouvelle fille les taiwanais, patrick l'allemand, une japonaise nouvelle j'ai oublié son nom, rebeca la canadienne, et un nouveau tchèque dont j'ai aussi oublié le nom.
Et puis il y avait deux allemandes qui sont maintenant partis. Du coup j'ai quasiment un allemand courant maintenant, je peut demander le nom de quelqu'un, lui dire le mien et ou j'habite, lui dire que je l'aime bien et qu'il est gentille, ou bien que je l'aime pas et qu'il est stupide et puis d'autres trucs...
Et comme le chilien a un anglais super approximatif et que je suis le seul de l'équipe a parler trois mots d'espagnol, je suis un peut sont prof pendant la journée. du coup j'ai jamais autant parlé espagnol de ma vie. bien sympathique... je vais revenir quadrilingue (pour le moment) meme quasiment quintulingue parce que j'apprend quelques phrases de chinois.


les chinois (reproductions plus machine) plus tatouage chi han
quoi d'autre... La population de l'auberge de jeunesse a elle aussi bien bien évolué. Mise à part la base de britanniques, quand je suis arrivé il y avait des tas de francophone, puis il y a eu une grosse vague d'allemands et puis petit a petit les asiatiques sont arrivés, il y a un moi il y avait un taiwannais, maintenant il y a un truc genre 25 asiatiques, un truc de fou. Mais ca va ils sont plutôt marrant, ils s'intéressent a un peut tout. Du coup je fait aussi des découverts culinaires comme le "bamboo rice". Et pour dire comme ils sont marrants, Chi Han a bien voulu se faire écrire au marqueur "Made in Taiwan" su le bras...

Et pour finir, aprés avoir réfléchit à la condition du voyageur, mes conclusions sont les suivantes:
Voyager c'est le pied, je rencontre tout un tas de gens du monde entier et dans l'ensemble ils sont fort sympathiques. Le problème c'est que quand tu reste avec des gens pendant 1 ou 2 mois, ca deviens pas des amis, du coup les gens qui voyagent tout le temps (et il y en a pas mal, c'est leur vie ils font que ca), je pense qu'au bout d'un moment ils ont un nombre incroyable de connaissances à travers le monde mais pas un ami. Et puis il y a la famille aussi c'est encore pire la famille. Du coup pour moi c'est pas vraiment envisageable de voyager super longtemps (par super longtemps je veut dire plusieurs années).

Voila ce coup si j'ai un peut raconté ma vie mais bon j'avais envie.

A la prochaine pour de nouvelles aventures.

La photo c'est jonny l'irlandais et moi pendant la première phase de mon rasage de barbe. J'avais trouvé un kiwi coeur, d'ou la pose.


7 commentaires

le pluie. posté le 01/05/2010 à 20h17m31s

Nouvelle épisode dans la série kiwis!

Bon voila l'histoire. Hier c'était l'anniversaire de rodolphe, un belge bien sympathique. Du coup forcément on a festoyé et comme j'étais le dernier couché avec 4 ou 5 personnes sur les coup de 4 ou 5h du mat, on avait pas du temps envie d'aller cueillir des kiwis aujourd'hui (d'autant que c'est le premier mai, quelle idée de travailler le premier mai!).
Du coup on a tenté un coup d'esbroufe, on a fait la dense de la pluie pendant un bon quart d'heure. Et ca marche!!! Ce matin on est aller cueillir des kiwis et au bout de 30 minutes, le déluge. Du coup on est rentré et la il s'est mis à faire beau.

True story.


5 commentaires

C'est la tempete. posté le 27/04/2010 à 14h57m09s

Bon aujourd'hui (et demain a priori) on essuie un résidus de tempête. Du coup il pleut des cordes alors évidement on cueillent pas de kiwis.

Alors ca me permet de vous montrer en image comment on cueillent des kiwis:


6 commentaires

Pages : 1.2.3.4.5.6.7.8.9.10.

Ce site a été réalisé par pamplemousse corporation

Contact Remerciements Membres Administration Perdu? Canada